Précédent
31 août 2021 | Brussels, Belgium

Rapport du WAIFC sur "Impact of COVID-19 on the Future of Banking Regulation"

Les centres financiers mondiaux appellent à une réglementation adaptée au soutien de la reprise économique post-COVID.

Un nouveau rapport du World Alliance of International Financial Centres (WAIFC) sur les défis posés à la réglementation bancaire dans l'environnement post-COVID a été publié aujourd'hui. Il se félicite notamment des adaptations réglementaires mises en oeuvre au début de la pandémie. Le rapport souligne la nécessité d'évaluer si ces mesures doivent être prolongées, ajustées ou révisées afin de garantir leur efficacité tout en préservant un suivi prudent des risques.

Le rapport, intitulé "Impact of COVID-19 on the Future of Banking Regulation", estime qu'une certaine flexibilité réglementaire devrait être maintenue et, si nécessaire, ajustée jusqu'à ce que l'économie mondiale ait retrouvé son niveau d'avant la pandémie. Entre autres recommandations, le rapport préconise que la mise en œuvre de mesures telles que l'accord final de Bâle III n'entraîne pas une augmentation significative du capital qui pourrait avoir un impact sur la reprise économique, en particulier dans les juridictions qui dépendent fortement du financement intermédié par les banques.

Le rapport explique que, contrairement à ce qui s'est passé après la crise financière mondiale de 2008-2009, la crise actuelle provoquée par la COVID a des origines exogènes. Dans le cas present le secteur financier joue désormais un rôle crucial et fait partie de la solution. Alors que les ratios d'endettement public et privé ont augmenté, l'urgence de financer d'importants besoins d'investissement dans les pays développés ou émergents confère également des responsabilités supplémentaires aux acteurs financiers.

Jennifer Reynolds, Présidente du WAIFC, déclare:

"Pendant la pandémie, le secteur financier a joué un rôle important en apportant un soutien économique aux particuliers et aux petites entreprises. Il est important que l'environnement réglementaire du secteur financier continue de soutenir la reprise économique mondiale".

Arnaud de Bresson, membre du conseil d’administration du WAIFC et CEO de Paris Europlace, ajoute:

“Les circonstances exceptionnelles actuelles justifient clairement que les institutions financières consacrent davantage de capitaux et de ressources à la reprise économique en cours afin de favoriser une croissance durable. Les régulateurs financiers doivent donc trouver un juste équilibre entre le renforcement de la résilience du secteur financier et le soutien d'une prise de risque saine par les institutions financières".

Philippe Richard, membre du conseil d’administration du WAIFC et directeur exécutif d’Abu Dhabi Global Market, commente:

"Dans les circonstances extraordinaires et incertaines actuelles, il est essentiel que la réglementation soit équilibrée et assure la stabilité financière tout en soutenant la reprise économique".

Dr. Jochen Biedermann, directeur général du WAIFC, conclut:

"Les institutions financières ont joué un rôle essentiel en soutenant l'économie réelle dans la crise actuelle, en collaborant étroitement avec les gouvernements lorsqu'elles ont accordé des prêts aux ménages et aux entreprises pour atténuer les effets négatifs de la COVID-19. Ce soutien doit se poursuivre. Nous avons même besoin de prêts supplémentaires pour financer la reprise et favoriser la transition vers une économie plus verte".

Téléchargez le rapport sur le lien suivant https://waifc.finance/publications/.

 

 

Le World Alliance of International Financial Centres (WAIFC) est une association sans but lucratif enregistrée en Belgique, qui représente 20 centres financiers internationaux de premier plan issus de quatre continents. Les membres de WAIFC sont des collectivités publiques, des associations et des institutions similaires qui développent et promeuvent leurs centres financiers.

WAIFC facilite la coopération entre ses membres, l'échange des meilleures pratiques et la communication avec le grand public.