La WAIFC facilite la coopération entre les centres financiers, l'échange de bonnes pratiques et la communication avec le grand public.

Histoire

En juillet 2018, un certain nombre de dirigeants de services financiers du monde entier se sont réunis à Paris pour annoncer une nouvelle initiative stratégique : la World Alliance of International Financial Centers (WAIFC). La WAIFC est une association internationale à but non lucratif enregistrée à Bruxelles, en Belgique, qui représente d’importants centres financiers internationaux et vise à faciliter la coopération et l’échange de bonnes pratiques. Les membres de la WAIFC sont des autorités régionales, des associations ou des institutions similaires qui ont pour but le développement et la promotion de leurs centres financiers. En octobre 2018, les onze membres fondateurs étaient Abu Dhabi, Bruxelles, Busan, Casablanca, Francfort, Luxembourg, Moscou, Muscat, Nur-Sultan (l’ex-Astana), Paris et Toronto. Depuis lors, plusieurs nouveaux membres ont rejoint l’Alliance: Amsterdam, Doha, Dubaï, Hong Kong, Kigali, Londres, l’Île Maurice, Stuttgart et Tokyo - et d’autres places financières ont manifesté leur intérêt de rejoindre l’association. Le mode de fonctionnement de l’Alliance est axé sur des projets. Les premiers projets couvraient un large éventail de domaines: les fintechs, l’investissement vert et en infrastructures, la création d’une base de données sur les centres financiers, le financement des petites et moyennes entreprises et, peut-être le plus important, le rôle des centres financiers dans le financement de l’économie. 

Objectifs

L’Alliance promeut les centres financiers internationaux à l’échelle mondiale, mais ne fait pas de lobbying. L’Alliance encourage le partage des meilleures pratiques et la communication entre ses membres. L’Alliance travaille en étroite collaboration avec des partenaires du savoir, tels que les cabinets d’experts-conseils, les universités et les instituts de recherche. La tâche principale de la WAIFC est la coordination des projets et des initiatives de ses membres. L’Alliance fonctionne sur la base de projets dont chacun est parrainé par un ou plusieurs centres financiers. La valeur ajoutée de l’Alliance pour ses commanditaires réside dans le succès de ces projets.

Le rôle des centres financiers.

De nombreux pays à travers le monde développent leur industrie financière autour d’un ou plusieurs centres financiers. Un centre financier est une forme d’infrastructure de services permettant aux investisseurs et aux entreprises de gérer l’épargne et de financer les projets entrepreneuriaux. Le but ultime est de promouvoir la croissance économique dans un environnement durable.
Un tel centre de services requiert un mélange d’exigences techniques (infrastructure physique, droit, cadre fiscal et réglementaire, talents) et de conditions commerciales :  il faut une masse critique de secteurs d’activités complémentaires, tels que les services bancaires pour le public et pour les entreprises, les marchés des capitaux, la gestion d’actifs et de patrimoine, l’assurance, le conseil, les conseils fiscaux et juridiques et l’infrastructure. Tout cela crée un écosystème, plus ou moins spécialisé et de tailles différentes en fonction des objectifs locaux, régionaux ou mondiaux.
Les centres financiers essaient tous d’apporter aux utilisateurs les meilleurs services financiers requis et l’accès au financement.
Aujourd’hui, l’industrie financière du monde entier est remise en question sur sa création de valeur, ses prises de risques et sa contribution à la croissance suite à un manque de compréhension et à la complexité de la chaîne d’intermédiation (services vs produits). Elle est également confrontée à un cadre réglementaire renforcé, à la mondialisation et à de nouvelles technologies qui, ensemble, modifient considérablement son équilibre économique et ses modèles d’affaires.
Dans ce cadre, les centres financiers ont une position plus holistique et différents facteurs, comme par exemple leur emplacement au cœur des États ou des régions, leur confèrent un rôle spécifique à jouer pour contribuer à relever ces défis.

Objectif et mission

Au niveau mondial, il est important que la planète soit entourée d’un réseau de centres financiers qui propagent les meilleures pratiques financières et qui rapprochent le plus possible les fonctionnalités et les services financiers de l’utilisateur final dans un contexte respectueux de la diversité culturelle et opérationnelle.
Cette mission devrait fonctionner dans un cadre de règles compatible.
De toute évidence, ces centres financiers, qui font partie de ce réseau mondial, ne sont pas identiques en taille ou en activités. Néanmoins, un certain niveau de fertilisations croisées devrait permettre de faire profiter la collectivité des progrès de certains. Ce n’est qu’alors qu’un certain niveau de concurrence pourra être exercé.
L’Alliance vise à organiser ce processus de fertilisation croisée et à faciliter la coopération, l’échange de meilleures pratiques et la communication sur la manière dont le secteur financier, entre le monde des entreprises et celui des investisseurs, contribue directement à la croissance.